Skip to content

Vander Elst Electric met en place une stratégie digitale de grande ampleur

DIMASYS|ENT, fer de lance de cette stratégie

Ces dix dernières années, les performances enregistrées par le distributeur de matériel électrotechnique Vander Elst N.V. (Grimbergen) ont été signi­ficatives. La croissance a été réalisée tant en interne qu’en externe. La PME familiale a décidé de mettre les moyens pour rattraper le temps perdu en investissant mas-sivement dans les nouvelles technologies digitales. ‘’Au quotidien, il est devenu vital de pouvoir accéder à n’importe quelle information et d’être capable de la communiquer e‑ cacement vers le bon destinataire’’, con­fie Jacques Collaerts. C’est ainsi que le distributeur décide de confier à Infomat l’implémentation simultanée de l’ERP DIMASYS, couplé avec la ­finance, la business intelligence et la gestion documentaire intégrée, sans oublier le CRM

Walter Vander Elst a fondé Vander Elst Electric en 1983 à Schaerbeek en tant qu’importateur et distributeur de composants électriques. Son ­fils Frederick reprend la direction de l’entreprise en 1996 et fait construire dans la foulée de nouveaux locaux à Grimbergen qui se sont vite révélés insu‑ sants. En 2012, Vander Elst transfère ses activités dans la commune voisine d’Oostvaartdijk, où un nouveau siège social et un centre de distribution de quelques 2 000 m voient le jour. En 2008, Vander Elst Electric, c’est six employés et un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros. Dix ans plus tard, la PME réalise 12 millions d’euros avec 23 employés dont 16 sont au département commercial. Pour le moment, le plus gros du chiffre d’affaires est réalisé par la vente de matériel d’installation électrique. Le solde est généré par la commercialisation de solutions d’éclairage (éclairage extérieur et LED), de vidéophonie, parlophonie, vidéosurveillance, contrôle d’accès. En 2007, la société avait à peine une dizaine de fournisseurs.

Aujourd’hui, la gamme de produits s’est fortement élargie et elle travaille avec plus de quarante fabricants. “Notre gamme compte environ 35 000 références que nous proposons à nos deux cents clients grossistes”, explique Collaerts. La PME travaille exclusivement avec des marques haut de gamme principalement allemandes, italiennes, françaises et espagnoles. Les principaux fournisseurs sont Simon (commutateurs, prises de courant et solutions de connectivité), Urmet (solutions de vidéosurveillance, systèmes de communication et d’accès de porte) et ses ­ liales Yokis (solutions pour la maison intelligente) et Grothe (sonnettes), Walther Werke (solutions de CEE et de mobilité électronique), Cimco.Cimco (outils et équipement de sécurité), Bachmann (installation électrique), Schwabe (enrouleurs de câbles et éclairage), Raytech (accessoires et composants pour câbles électriques) et FTG (fabricant de rails).

Sans brader les prix

Vander Elst NV est l’un des principaux acteurs du marché Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg, avec une stratégie bien dé­finie. Le distributeur se positionne comme le spécialiste des solutions innovantes, capable de fournir en permanence les meilleurs conseils à ses clients. ‘’Nous nous formons aux technologies de demain pour soutenir des projets plus intelligents, sûrs et durables’’. Dans la pratique, ça signi­fie par exemple de faire en sorte que les informations soient à disposition du grossiste et des installateurs. Nous intervenons très tôt dans le projet, déjà au niveau des premières offres pour conseiller l’installateur et mettre en place avec lui un planning de travail. Nous avons également des contacts avec les bureaux d’études pour les informer des nouveautés. Dans le secteur électrotechnique, la collecte et le partage des informations sont des impératifs”, insiste le directeur opérationnel. Même si les processus sont digitalisés, Vander Elst Electric est bien consciente qu’il faut y associer le contact humain, pour atteindre les gains espérés. Ces dernières années, de nouveaux partenariats ont été établis avec des fabricants, créant une nouvelle dynamique de croissance. De plus, la dynamique PME concrétise les acquisitions suivantes : Multi-Electro (Vilvorde, 2006, équipements électriques), Urmet Belgium (Grimbergen, 2016, importateur du groupe Urmet) et Hermann (Anvers, 2017), distribuant principalement toute une gamme de matériaux de mise à la terre.

Partenaire IT avec une connaissance pointue du secteur

Jacques Collaerts est très conscient que les résultats commerciaux seront au rendez-vous si au préalable toutes les procédures administratives et logistiques ont été optimisées, ce qui n’était pas envisageable avec la solution en place. “C’est ainsi que très vite, nous avons con¬ é les clés du projet à Infomat qui pouvait mettre en avant un nombre considérable de succès dans des entreprises de notre secteur. On s’est rendu compte que les fonctionnalités actuelles de l’ERP DIMASYS étaient pertinentes pour notre métier et qu’Infomat continuait à faire évoluer leur système avec l’input d’autres acteurs du marché’’. Ainsi, il n’y a eu quasiment aucun recours à de la customisation sur mesure, se félicite notre interlocuteur. Vander Elst était particulièrement intéressée par la liaison standard entre DIMASYS|ENT et ETIM qui est le modèle standard européen de classi¬fcation des produits techniques.De plus en plus de grossistes se basent sur cette classi¬ cation pour organiser leurs gammes de produits et compléter leur propre PIM (Production Information Management). Collaerts est satisfait de l’approche d’Infomat qui a déterminé clairement les tâches et les responsabilités de chaque intervenant. « Toutefois, il a fallu attendre quelques mois pour débuter la vraie implémentation car il était nécessaire d’adapter au préalable notre infrastructure informatique ainsi que de préparer et nettoyer les données, sans oublier la résistance au changement, inhérente à ce type de projet ».

Vander elst Electric a deployé tous les modules de DIMASYS|ENT dans l’ensemble de l’organisation ce qui concerne une vingtaine d’employés. Dans un proche avenir, l’entrepôt sera réorganisé en vue de généraliser l’utilisation du scanning des codes à barre. Après quelques semaines d’utilisation, on peut dire que l’application fonctionne correctement, le traitement administratif est plus rapide qu’auparavant. La phase d’acceptation avec les employés est derrière nous. Le COO dit que dans cette première phase, la productivité des employés n’a pas encore augmenté mais il précise qu’il reste convaincu que ce sera le cas dans la phase de familiarisation. Jacques Collaerts : “Je ne doute pas qu’à l’avenir, la société récoltera les fruits de la transition numérique avec le démarrage de la facturation automatique qui est prévu prochainement. La création et le suivi des o res est maintenant beaucoup plus fluide”. Parallèlement aux modules de base, Vander Elst active également l’outil de veille stratégique i8, l’application de gestion documentaire Corsa et la solution CRM genesisWorld qui sont tous intégrés à l’univers DIMASYS. “La communication et la mise à disposition d’informations pertinentes sont cruciales pour une entreprise de distribution », ce qui justifie le choix du logiciel DIMASYS|ERP » – Jacques Collaerts

« Actuellement, nous utilisons i8 uniquement pour la génération et l’analyse des statistiques de ventes. C’est intuitif, rapide et sans faille. Dans un second temps, nous activerons les rapports qui pourront être faits chez nos clients et fourniront toute l’information nécessaire aux di érents départements’’. La mise en oeuvre de l’outil de gestion de documents Corsa est également en cours. Les factures entrantes sont à présent numérisées et directement liées à DIMASYS|Financials et à DIMASYS|ENT . Corsa doit finir de transformer Vander Elst en une organisation cent pour cent digitale. En¬ n, la mise en oeuvre de CAS genesisWorld est également en phase de démarrage. Nous attendons beaucoup de l’amélioration de la communication entre nos commerciaux, le backo ffice et le client (historique client, échanges téléphoniques, et courrier électronique avec le client, retards depaiement, statistiques de ventes, etc.)”, explique le COO. Jacques Collaerts ne doute pas que la combinaison de tous les e orts se traduira par une productivité accrue des employés, une plus grande satisfaction de la clientèle et une augmentation significative des ventes.“Dans les cinq années, mon intention est de passer de 15 à 20 millions d’euros”, sourit l’ambitieux patron. “Notre nouvelle organisation doit permettre de développer les relations avec nos plus récents fournisseurs comme Simon et Urmet”. En conclusion, Collaerts se dit convaincu de s’être adressé au partenaire idéal qui s’avère être ¬ able et qui excelle par sa connaissance du secteur et continue à investir dans le développement de ses solutions.

Enregistrez-vous pour recevoir notre bulletin

 

General contact: info@infomat.eu
Administration & Finance: admin@infomat.eu
Jobs: jobs@infomat.eu
Sales: sales@infomat.eu

Helpdesk website: helpdesk.infomat.eu
Helpdesk Tel.: +32 3 820 60 01 - +32 3 820 60 02

© Infomat | All rights reserved    | Privacy Policy | Terms of Use

Contact
-------
Helpdesk