Skip to content

CAS genesisWorld comme point central d’une stratégie de niche.

Tapibel prépare de nouveaux investissements

Depuis que le fabricant de tapis Tapibel N.V. (Pelt) n’évolue plus sous les ailes de la société d’investissement 3i, la PME familiale se porte très bien. Il y a six ans, l’entreprise a investi avec succès dans sa propre marque de dalles de tapis et s’est ensuite démarquée sur des marchés de niche.Tapibel veut renforcer sa position sur les marchés publics en développant encore sa gamme de tapis de décoration. Une première machine a été achetée dans ce but il y a trois ans. La PME envisage actuellement d’acheter une machine à touffeter encore plus efficace. Il s’agit d’un investissement de 2,5 à 3 millions d’euros. Dans ce contexte, la communication avec le client est plus importante qu’elle ne l’était auparavant.

Paul Verweyen a fondé Tapibel en 1970 avec trois associés. Ce fut l’une des premières entreprises à s’établir dans la zone industrielle de Nolimpark, dans l’actuelle Overpelt, aujourd’hui Pelt. Les infrastructures actuelles ont évolué avec les années pour arriver aujourd’hui à plus de 28 000 m². Tapibel s’est initialement concentrée sur la production de tapis en feutre aiguilleté non tissé pour des utilisations résidentielles et non résidentielles. Ensuite, le spectre des activités a été élargi avec la production de moquettes touffetées. Pour des raisons économiques, le processus de revêtement a également été internalisé dans les années 1990. En 1991, le conglomérat britannique du textile Allied Textiles (Barnsley) reprend Tapibel, dans le but de renforcer sa présence sur le continent européen et Paul Verweyen et son fils Werner continuent à gérer l’entreprise au quotidien. Allied Textiles fusionne par la suite avec la société d’investissement 3i, qui décide de rapatrier complètement les activités textiles en Grande-Bretagne. En 2003, Paul et Werner Verweyen ont l’opportunité de racheter l’entreprise et saisissent leur chance. Entre-temps, Tapibel s’était complètement retirée du marché résidentiel pour se concentrer sur le marché public. La société a survécu à la crise de 2009 qui a fait de nombreuses victimes dans l’ensemble du secteur textile. “Tapibel est à présent le dernier fabricant de tapis du Limbourg”, déclare le général Werner Verweyen.

Diversification et stratégie de niche réussies

A présent, la PME limbourgeoise recueille les fruits de sa diversification réussie. « Il y a environ six ans, nous sommes entrés sur le marché des dalles de moquette avec notre propre marque, INCATI. Ce fut un succès immédiat tel que ce marché représente aujourd’hui 40% de notre chiffre d’affaires”, déclare Verweyen. Pour le marché des tapis tuftés à large bande, commercialisés sous la marque Tapibel, la société se concentre de plus en plus sur les dessins personnalisés qui gagnent en importance pour les clients professionnels. Werner Verweyen reconnaît que le succès des dalles de moquette à larges mailles a permis de compenser la perte de vitesse des moquettes à feutre aiguilleté et des moquettes  touffetées. Environ 20% des revenus sont générés grâce aux utilisations dites de niche. Les applications géotextiles sont particulièrement appréciées des services publics français.

Tapibel leur fournit par exemple un tapis en feutre dans un design spécial pour protéger les conduites de gaz naturel. Avec une telle référence, Werner Verweyen est confiant de réaliser la même histoire dans un second pays. D’autres applications de niche se trouvent dans la sphère des compétitions sportives, avec par exemple les tapis de saut d’obstacles ou les pistes de course à pied et les applications en gymnastique rythmique et artistique. Un autre exemple est celui du retail avec des tapis personnalisés. Tapibel compte 45 travailleurs et a bouclé l’année dernière avec un chiffre d’affaires de 15,3 millions d’euros. La société distribue ses produits vers une septentaine de pays dans le monde. Entretemps, la PME a engagé environ 6 agents commerciaux, notamment en Espagne et en Italie.

Application CRM en plein déploiement

Pour soutenir sa stratégie future, Tapibel est en train de mettre en place l’application CRM CAS genesisWorld, commercialisée par la firme Infomat. «Nous investissons dans une solution CRM car la communication et le stockage d’informations, tant internes qu’externes, deviennent essentiels. Dans un premier temps, nous explorons les possibilités de l’application en interne. Le but est ensuite de donner accès au réseau d’agents”, précise le directeur. Depuis que le fabricant de tapis Tapibel N.V. (Pelt) n’évolue plus sous les ailes de la société d’investissement 3i, la PME familiale se porte très bien. Il y a six ans, l’entreprise a investi avec succès dans sa propre marque de dalles de tapis et s’est ensuite démarquée sur des marchés de niche.Tapibel veut renforcer sa position sur les marchés publics en développant encore sa gamme de tapis de décoration. Une première machine a été achetée dans ce but il y a trois ans. La PME envisage actuellement d’acheter une machine à touffeter encore plus efficace. Il s’agit d’un investissement de 2,5 à 3 millions d’euros. Dans ce contexte, la communication avec le client est plus importante qu’elle ne l’était auparavant. Tapibel prépare de nouveaux investissements Le directeur général Werner Verweyen fait de l’expansion ultérieure des applications de niche une priorité absolue pour Tapibel sentiel”. Après la formation, les employés ont déjà commencé à utiliser l’application avec enthousiasme. Au bureau ou sur le terrain, avec un ordinateur portable, un smartphone ou une tablette, avec genesisWorld, les dossiers client sont toujours accessibles

Enregistrez-vous pour recevoir notre bulletin

 

General contact: info@infomat.eu
Administration & Finance: admin@infomat.eu
Jobs: jobs@infomat.eu
Sales: sales@infomat.eu

Helpdesk website: helpdesk.infomat.eu
Helpdesk Tel.: +32 3 820 60 01 - +32 3 820 60 02

© Infomat | All rights reserved    | Privacy Policy | Terms of Use

Contact
-------
Helpdesk